surjeteuse petit prix

Fonctionnement d’une surjeteuse :

Une surjeteuse est une machine utilisée pour réaliser des points de surjet et plusieurs autres points décoratifs. Même si son utilisation est devenue moins complexe avec le temps, essayer de comprendre son système de fonctionnement n’est pas si simple. C’est en cela que ce guide vous sera utile, autant dans une approche théorique que pratique.

Mécanisme matériel de fonctionnement

Toutes les surjeteuses ont, à quelques détails près, le même mécanisme de fonctionnement. La seule différence entre les surjeteuses vient de la qualité que la marque choisit d’apporter. Outre les différences liées à la qualité du matériel, le seul point qui distingue toutes les surjeteuses de même nombre de fil, est le design, constitué de la forme et des couleurs.

Le mécanisme de fonctionnement est celui dit SIRUBA. Il se présente de manière à ce que la poignée d’entrainement soit à droite de la machine, avec les commandes de largeur de point et différentiel à gauche. Il peut arriver que sur certains mécanismes, le côté change. Quoi qu’il en soit, le système général n’est pas différent.

Une surjeteuse a tout l’assemblage d’une machine à coudre classique, à quoi s’ajoutent des éléments qui lui sont propres. Il s’agit, entre autre, de couteau et de boucleurs. Le couteau servira à la découpe des tissus. Les boucleurs quant à eux servent à réaliser les points de surjet. Voilà en quoi consiste le mécanisme d’une surjeteuse.Pour un guide complet : www.surjeuteuse.info/

Fonctionnement théorique

En dehors du mécanisme constitué de tout l’appareillage des surjeteuses, vous devez distinguer son fonctionnement. Une surjeteuse, peut servir à plusieurs utilisations. Le fonctionnement de chaque surjeteuse dépendra de la tâche qui lui a été confiée. Quand la surjeteuse possède plus de 3 fils, le fonctionnement dépendra du fait qu’elle est utilisée pour coudre, surfiler ou surjeter.

Plus d’infos sur : ce blog !

En théorie, la surjeteuse se comporte exactement comme une machine à coudre classique. Pour cette simple couture, la surjeteuse pourra ajouter des points différents selon la volonté de l’utilisateur. La différence, c’est qu’elle va plus loin. Les points réalisés difficilement à la machine à coudre se réalisent aisément à la surjeteuse.

La surjeteuse liera facilement deux tissus, quelles que soient leurs matières et densités, de manière à ce que la finition soit faite en même temps, pendant la liaison. Là encore, l’utilisateur se comportera de la même manière que pour la simple couture, sauf qu’il aura activé le point de surjet et donc aussi le couteau.

Fonctionnement pratique

Une fois que la théorie est comprise, il faut analyser le comportement pratique des surjeteuses durant le surjet. Pour que le surjet en question se fasse, l’utilisateur se charge de coudre normalement. Mais, la machine n’agit pas de la même manière. D’abord, l’aiguille monte et descend en liant les tissus des différents fils.

Dans le même temps, les boucleurs installés dans l’appareil passent devant et derrière l’aiguille pour faire un nœud automatique. Au moment où le nœud est réalisé automatiquement, le tissu en surplus est découpé avec le couteau, tout aussi automatique. Alors, il faudra que l’utilisateur fasse bien attention à ne pas mal positionner les tissus.

Il est aussi possible de désactiver le couteau de certaines machines. Dans ce cas, après la réalisation des différents nœuds, il faudra procéder au découpage au ciseau, des fils et tissus qui dépassent.

Consulter une page suivante : Quel budget prévoir pour une assurance animaux ?