test et avis scie sabre

Usages et astuces de la scie sabre

La scie sabre est un “outil d’entrée”. C’est l’outil que vous posséderez lorsque vous deviendrez un bricoleur sérieux s’attaquant à une réparation ou à un remodelage majeur. Si vous en achetez une de nos jours, attendez-vous à payer entre 100 et 300 euros, selon la marque et les caractéristiques. Vous préférez essayer une scie sabre pour une réparation ponctuelle ? Allez-y, louez-en une, mais vous vous rendrez compte que vous auriez mieux fait d’investir l’argent dans l’achat d’une scie alternative pour pouvoir en disposer à nouveau plus tard.

Source : https://www.scies-sabre.com/

Nous allons vous montrer une variété d’utilisations des scies alternatives, ainsi que des moyens efficaces et sûrs d’obtenir des résultats professionnels. Une scie sabre n’est pas utilisée comme un outil d’artisanat. Il s’agit d’un outil de travail qui doit son nom à la courte course de coupe en va-et-vient de la lame. La lame est exposée afin que vous puissiez la diriger dans les espaces restreints. Grâce à cette caractéristique, vous pouvez l’utiliser dans des situations où d’autres scies seraient lentes, peu pratiques ou présenteraient un risque accru pour la sécurité. Par rapport à une scie circulaire, une scie alternative est plus facile à contrôler lorsque vous coupez au-dessus de votre tête ou que vous travaillez depuis une échelle.

La meilleure lame pour le meilleur travail

En choisissant la bonne lame, vous pourrez vous attaquer à différentes tâches.

Pour couper des tuyaux et des clous en métal, utilisez une lame à dents fines, comme une scie à métaux.
Pour couper du bois, utilisez une lame grossière.
Pour couper le plâtre, utilisez la lame à dents les plus grossières.
Certaines lames sont dépourvues de dents. Elles sont recouvertes de grains abrasifs en carbure de tungstène ; utilisez-les pour couper la pierre, les carreaux de céramique et la fonte.

Vous n’avez pas toujours besoin d’être pointilleux sur le choix de la lame. Utilisez une lame à bois “coupe-clou” pour découper les bardeaux de toiture et le contreplaqué ainsi que les 2×4 cloutés.

La plupart des types de lames sont disponibles en longueurs standard de 6 pouces. Des lames plus petites de type scie sauteuse sont disponibles, ou choisissez une lame de 12 pouces, utile pour atteindre des recoins profonds, couper des bois d’aménagement paysager robustes et élaguer des arbres.

Bien que résistantes, les lames ne sont pas indestructibles. Elles sont jetables et doivent être changées dès que vous sentez qu’une lame émoussée ralentit la coupe. Les lames bimétalliques, dont les dents en “acier à outils” sont collées à une lame flexible en “acier à ressort”, coûtent un peu plus cher que les lames en acier au carbone mais sont plus performantes. Elles sont plus résistantes, coupent plus rapidement et restent flexibles plus longtemps.

Si elles sont pliées, les lames peuvent être aplaties au marteau et réutilisées. Même lorsque les dents avant de la pointe de votre lame sont usées, vous pouvez encore prolonger la durée de vie de la lame grâce à cette astuce simple. En portant des lunettes de sécurité, utilisez des ciseaux à fer blanc pour couper la pointe à un angle, ce qui permet d’obtenir des dents plus tranchantes au point d’attaque. Les lames de la plupart des fabricants peuvent être utilisées sur la plupart des marques de scies alternatives. Vérifiez-le avant d’acheter.

Lire aussi : Les prix d’une ponceuse excentrique/ Comment acheter une radio de chantier ?/Choisir son outil multifonction